METALAID: nouvelle plateforme web du bijou contemporain au Canada

Depuis quelques mois déjà quelques joailliers basés à Toronto (Amir Sheikhvand, Alex Kinsley, Jay Joo et Marie-Ève G Castonguay) travaillent à mettre à jour une toute nouvelle plateforme destinée à informer une communauté intéressée par le bijou contemporain. Nous avons pour l’occasion poser quelques questions à Marie-Ève G Castonguay à propos de METALAID.

Marie-Ève G. Castonguay

 

 

 

 

 

 

 

 

Comment est née l’idée de cette plateforme?

Notre but principal en créant la plateforme Metalaid est de stimuler la communauté du bijou contemporain au Canada. Cela fait déjà trop de fois que j’ai la même conversation : il n’y a pas assez de place pour cette forme d’art chez nous, pas assez de gens connaissent le bijou contemporain, personne ne s’y intéresse. Toutefois, j’ai fini par réaliser que si le bijou contemporain reçoit si peu d’attention de la part du grand public, c’est en partie parce que la communauté d’artistes de la discipline ne se tient pas assez. Parfois, il faut arrêter d’attendre et créer nous-mêmes nos propres opportunités. Et pour ça, il faut travailler en bloc!

J’ai eu la chance d’aller en Europe pour exposer mon travail à quelques reprises déjà, et ce qui m’a sans doute le plus frappée c’est de voir à quel point la communauté du bijou contemporain est tissée serrée et que tous se supportent les uns les autres. On a bien sûr le même effet ici, mais à une moindre échelle. Étant moi-même passée du milieu de la joaillerie à Québec, puis à Halifax, puis à Toronto, je réalise au fil de mes déplacements que dans chaque petit coin de notre vaste pays se forme une communauté d’artistes, mais qu’il n’y a aucun ou très peu de liens entre chacune d’elles.

En créant une plateforme commune pour tout ce qui se passe en bijou contemporain au Canada et en assurant la tenue, sur une base régulière, d’événements, workshops, séminaires et conférences d’artistes, on espère créer des liens entre toutes ces micro-communautés et ainsi stimuler le milieu. On espère aider à resserrer la communauté d’artistes et de professionnels en bijou contemporain et ainsi contribuer à l’épanouissement de la discipline.

 

contemporary-jewellery-in-01-940x360

 

 

 

 

 

 

 

À qui s’adresse cette plateforme?

Metalaid s’adresse principalement à la communauté du bijou contemporain au Canada. Partout au Canada! Notre but est aussi de faire connaître ce qui se fait chez nous à l’international, donc on espère aussi atteindre une certaine visibilité auprès des passionnés de bijou contemporain partout dans le monde! Et c’est ce que permet le format web.

Les événements que nous organiserons se tiendront principalement à Toronto pour commencer, étant donné que moi-même ainsi que les trois autres organisateurs y sommes installés, mais nous pourrions très bien faciliter la tenue d’événements ailleurs au pays. Personnellement, j’ai (évidemment!) un gros penchant affectif avec le Québec, donc j’y concentrerai beaucoup de mon énergie! Par contre, on est encore un tout jeune projet, et tout est fait sur une base volontaire. On ne cherche pas à faire payer de frais de membre ni rien de la sorte, et on n’est ni une entreprise, ni une organisation structurée. On est juste une bande de gens passionnés et amoureux du bijou contemporain!

side-bench-closeup2SONY DSC

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quels sont les services que vous offrirez?

Outre la diffusion d’information sur le site web et les médias sociaux, nous allons créer notre propre contenu. Nous rédigerons des articles et critiques d’expositions, effectuerons des entrevues avec des professionnels du milieu, etc.

Nous organiserons aussi des workshops sur certaines techniques alternatives ou des techniques traditionnelles revisitées, des séminaires, des conférences d’artistes, etc. Nous voulons travailler avec les artistes de partout au pays et aussi faire venir des artistes et professionnels d’ailleurs. Notre premier séminaire est d’ailleurs prévu pour le mois prochain et sera dirigé par Charon Kransen, galeriste de New-York.

 

Quelle place accorderez-vous à la relève?

La relève est tout aussi importante que les professionnels déjà établis. On voit chez les artistes en joaillerie de plus en plus d’intérêt pour le bijou contemporain depuis les 5 à 10 dernières années. Il est important de bien représenter la relève et de la stimuler, et je crois que Metalaid a ce potentiel. On voudrait que le bijou contemporain canadien soit reconnu et respecté et c’est la relève qui a le pouvoir de contribuer à cela!

 

HOME