ÉCHO: Expo-vente de bijoux de série à la Bijouterie Claude Gougeon et Fils

Pour la première fois, nos finissants auront la chance de présenter leurs bijoux de petite série dans le cadre d’une expo-vente à la Bijouterie Claude Gougeon et Fils, sur la Promenade Masson. Voici une belle occasion de découvrir ce sur quoi travaillent nos finissants, et peut-être même de vous procurer une de leurs créations. D’ici là, nous vous faisons découvrir les neuf exposants!

Du 17 janvier au 22 février 2019
Vernissage le dimanche 20 janvier, de 11h à 16h

Bijouterie Claude Gougeon et Fils
3116 rue Masson, Montréal

Charline Harand
Ayant toujours été fascinée par la création,
Charline a touché dès l’enfance à la sculpture,
au dessin et à la peinture. Son intérêt pour la
joaillerie s’est développé en découvrant la
collection de bijoux familiaux de sa
grand-mère. Étant française, Charline voit la
joaillerie comme faisant partie de sa culture
et de son héritage, représentant une histoire,
une époque. Elle crée des pièces classiques,
tout en gardant une touche de modernité.

Constance Fortin
Constance a touché à l’art sous différents
angles, de la sculpture aux effets spéciaux de
maquillage, en passant par la scénographie
et le théâtre. Elle a enfin trouvé en la joaillerie
un lieu où elle peut exprimer beaucoup de ce
qui la rejoint dans l’art. À travers ses bijoux,
Constance sait laisser jaillir des formes, en
saisir le mouvement et le figer dans un objet
qui traduit l’éphémérité et la fragilité de la
manœuvre, au sein d’une matière forte et
durable.

François Charest
Intéressé par les minéraux dès l’enfance,
François se familiarise avec l’art lapidaire et la
gemmologie dès l’âge de 13 ans. Après avoir
hérité de quelques pièces de monnaie de son
grand-père, il développe aussi un intérêt pour
les métaux précieux. C’est en 2016 qu’il
entame sa formation à l’École de joaillerie de
Montréal. Le style de François est délicat,
classique et minimaliste. Il cherche à mettre
les pierres en valeur et à marier les couleurs
et les contrastes, comme le démontre sa
récente collection Chevrons, alors que ses
autres collections sont plus absurdes et
humoristiques.


Jacky Wei
Jacky Wei est un jeune joaillier vivant et
travaillant à Montréal. Il obtiendra son
diplôme de l’École de joaillerie de Montréal
en 2019. Ses influences variées vont de la
haute joaillerie aux bijoux extravangants que
portent les rappers. Son travail allie métaux
précieux et pierres fines, tout en conservant
un style minimaliste.

Merissa Persechino
Bientôt diplômée de l’École de joaillerie de
Montréal, Merissa est dévouée et passionnée
par la joaillerie. Sa collection reflète son
amour des pierres précieuses, surtout celles
que l’on retrouvent moins souvent dans les
bijoux. Elle cherche à mettre de l’avant l’effet
de brillance dans ses bjoux, comme le
démontre sa collection la plus récente, avec
son aspect classique marqué par l’utilisation
du noir et du blanc.

Noore Saleh
Jeune non-gradué en art visuel, voyageur et
futur joaillier, Noore Saleh sait se démarquer
avec son style unique, marqué par l’usage de
formes géométriques et de mouvement
organique. Ses créations sont le fruit d’un
mélange éclectique entre l’ordre et le chaos.

Philippe Crisafi
Philippe Crisafi est un jeune joaillier moderne
basé à Montréal. Philippe a toujours aimé l’art
minimaliste et moderne, les formes simples
et les objets monochromes. Ses bijoux sont
composés de formes géométriques et de
textures douces. Il utilise les perles en
contraste avec le métal martelé, accentuant
ainsi la dualité entre la douceur et la fragilité
de la perle et la dureté et la masculinité de
l’argent oxydé.

Victoria Wozniak
Bientôt diplômée de l’École de joaillerie de
Montréal, Victoria a aussi complété des
études universitaires en urbanisme, et ce
bagage constitue une influence constante
dans sa création. Elle crée des bijoux inspirés
par la nature et par la vie quotidienne. Elle
travaille le plus souvent l’argent et les pierres,
tout en incorporant la couleur à ses créations.
Jouant avec les contrastes de couleur et de
matière et utilisant des lignes épurées, ses
bijoux reflètent parfaitement leurs sujets,
autant inspirés par la nature que par la ville.

Victor Hacala
Étudiant à l’École de joaillerie de Montréal
pendant près de quatre ans, Victor est
décédé subitement en décembre dernier.
En présentant ses dernières créations aux
côtés des leurs, les étudiants rendent un bel
hommage à ce créateur exceptionnel, dont le
travail démontre une volonté de sortir des
sentiers battus et une impulsion artistique
des plus fortes.

Crédit photos: Noore Saleh